Covid 19 : L’employeur peut-il tester ses salariés en entreprise ?

Avec l’apparition des tests antigéniques, le protocole sanitaire a été mis à jour. Désormais les employeurs peuvent proposer à leurs salariés de recourir à un test sur le lieu de travail. 

Le salarié peut-il refuser le test ?

Le salarié n’est pas tenu d’accepter. 

Son refus ne constitue ni une faute disciplinaire, ni une cause susceptible de lui interdire l’accès au lieu de travail. 

Ainsi, ces tests ne peuvent donc être réalisés que sur la base du volontariat. 

Qui peut tester le salarié ?

Par ailleurs, le Ministère du Travail précise que seuls des professionnels spécialement habilités peuvent les réaliser. 

Médecins ou encore infirmiers sont expressément visés. 

C’est donc à l’employeur qu’il revient d’organiser, à ses frais, le déroulement de ces tests. 

C’est à lui qu’il revient d’organiser le déroulement des prélèvements.

Quid du secret médical ?

Le secret médical doit être préservé à tout moment. 

Par conséquent, l’employeur ne peut pas exiger la communication du résultat. 

Ainsi, le refus qui lui serait opposé de la part du salarié ne saurait constituer une faute disciplinaire. 

Qui associer à ces tests ?

Il nous semble essentiel que l’employeur qui souhaite mener une campagne de dépistage y associe de manière continue : 

– La médecine du travail ; 

– Le Comité Social et Economique.

Nous restons à votre disposition pour vous accompagner dans cette situation.

Liens complémentaires